vendredi 17 août 2012

Haïti/ Le Campus Roi Henri Christophe à Limonade - Université d'État d'Haïti (CRHCL-UEH)

Mise à jour: 18 août 2012

Par Dr. Pierre Montès


Le CRHCL
J'ai écouté attentivement l'entrevue de Monsieur Jean-Marie Théodat sur Vision 2000 avec Valéry Numa. Monsieur Théodat était l'Invité du jour ce vendredi 17 août 2012. Il est Docteur en Géographie (Paris); il est l'actuel Président du conseil de gestion de quatre membres qui dirige le Campus Roi Henri Christophe à Limonade - Université d'État d'Haïti que je désignerai ici sous le sigle CRHCL-UEH, ou plus simplement CRCHL.
Le CRHCL servira de prototype (ou laboratoire) à l'UEH.

Le CRHCL est une institution publique qui fait partie de l'Université d'État d'Haïti. Les conditions d'admission à l'UEH sont les mêmes qu'au CRHCL.

L'ouverture officielle des cours de Première année aura lieu le 8 octobre 2012, jour anniversaire de la mort du Roi Henri. Mais le CRHCL accueillera les étudiants  un mois plus tôt (septembre).

On veut accueillir 1 500 étudiants en Première année, dont les deux tiers seraient dirigés vers les filières technologiques et le tiers vers les sciences sociales et humaines. On vise également un corps professoral de 150 professeurs. On veut lancer sur le campus, dès le début de septembre, la construction d'une résidence pour les étudiants et d'une résidence pour les professeurs pouvant abriter respectivement 200 étudiants et 50 professeurs.

Le CRCHL dispose d'un fonds de démarrage de 60 millions de gourdes (1,5 M$).
Les frais d'inscription exigés à chaque étudiant est de 500 gourdes comme pour l'UEH. Il n'y a pas d'autres frais prévus.

Plusieurs questions me sont venues à l'esprit au cours de l'audition de cette entrevue. J'énoncerai un certain nombre un peu loin.


Une première interrogation

Est-ce que le CRHCL est prêt pour recevoir les étudiants inscrits ?

Monsieur Théodat répond par l'affirmative. Les salles de cours, la bibliothèque, le matériel seraient déjà prêts à fonctionner.


Une deuxième interrogation

Le gestionnaire Jean-Marie Théodat parle d'un dépliant qu'a publié le CRHCL à l'occasion de l'ouverture prochaine. Mais le CRHCL a-t-il un annuaire, c'est-à-dire un livret contenant les règlements, les différents programmes offerts, la liste des cours, la description des cours, le cheminement des cours dans chaque programme, etc ? 

Monsieur Théodat n'a pas parlé d'un tel document qui devrait être le fruit d'un long travail de conception et d'analyse mené en équipe par l'ensemble des responsables académiques de l'université. Je me demande si la préparation d'un tel document est suffisamment avancé pour justifier l'ouverture imminente des cours au CRHCL.


Un article de Jean Merveille

Dans un article de 7 pages intitulé: "Quels programmes d'études pour le Campus Roi Henry Christophe de l'Université d'État d'Haïti ? ", et posté sur le site Web de l'ADIHA (Association des Ingénieurs Haïtiens et Américains, adiha.org), Jean Merveille (que je ne connais pas), exprime clairement ce qu'il faudrait faire en 10 points auxquels est annexée une liste de 18 programmes (au lieu de 21, car je me permets de suggérer de réunir les quatre (4) programmes de génie hydraulique, de génie civil, de génie sanitaire et de génie des transports sous un seul programme de génie civil avec des orientations en dernière année dans différentes spécialités incluant celles qu'il a mentionnées sans s'y limiter). Bien sûr il y a quelques points de détail sur lesquels je ne suis pas complètement d'accord avec l'auteur. Mais son article traduit bien la position que j'exprime publiquement sur ce sujet depuis des années, et,  l'auteur a pris la précaution de mentionner dès le début qu'il s'agit d'un document provisoire.

L'approche de Jean Merveille épouse clairement le modèle nord-américain. J'aime beaucoup ça.
Au point 9 de son document, on lit ceci:

«À terme, la nouvelle université nationale d'Haïti devrait être en mesure de dispenser un enseignement de qualité au moins comparable à celle d'autres centres d'enseignement supérieur dans la région de l'Amérique latine et des Caraïbes. Le régime pédagogique s'alignera en grande partie sur celui d'Amérique du Nord considéré comme l'un des meilleurs pour sa simplicité, sa souplesse et son efficacité, avec ses trois cycles et son système de crédits. »


Une troisième interrogation

Le CRCHL optera-t-il pour l'approche nord-américaine ou pour l'approche française ?

À entendre parler le Dr. Théodat, je reste avec l'impression (jusqu'à preuve du contraire) que le CRHC-UEH semble opter pour un régime pédagogique calqué sur celui de la France. Je sens qu'il aurait été décidé, encore une fois en Haïti, de continuer d'essayer  d'utiliser le modèle universitaire français, sans tenir compte de ce qui se fait en Amérique du Nord. En effet, le gestionnaire Théodat parle de L.M.R. (Licence, 3 ans; "Mastère", 2 ans; Doctorat, 3 ans): c'est en tout cas, le vocabulaire utilisé dans le système universitaire français. Il reste à voir la description des programmes pour  confirmer ou non notre première impression.

Au lieu d'avoir les yeux tournés seulement vers la France, l'UEH et le CRHCL auraient intérêt à prendre un virage et essayer le système nord-américain comme le préconise Jean Merveille.


Quelle entité contrôlera la qualité de l'enseignement supérieur au CRHCL et dans les autres institutions supérieures et universitaires de la République ?

Il s'agit ici d'un nouvel organisme de contrôle à mettre en place. Il est prévu dans la Constitution de 1987 amendée. En effet l'article 211 se lit désormais comme suit:

« Il est créé un organisme public chargé de la régulation et du contrôle de qualité de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique sur tout le territoire. Cet organisme exerce son contrôle sur toutes les institutions publiques et non publiques travaillant dans ces deux domaines. Chaque année, il publie un rapport sur la qualité de la formation et établit une liste des institutions performantes. La loi détermine la dénomination, fixe le mode d'organisation et de fonctionnement de cet Organisme.»

Nous souhaitons la mise en place de cet organisme dans les meilleurs délais. Il viendra définir au préalable les critères auxquels doive satisfaire chacun des programmes d'études universtaires et vérifiera périodiquement le respect de ces critères par chacune des institutions universitaires dont le CRCHL.
Dans le processus de création et de mise en oeuvre d'un tel organisme, on pourra s'inspirer de ce qui se fait en Amérique du Nord, au Canada par exemple: il ne sera pas nécessaire de réinventer la roue.  

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Pеople todаy who lіkеd it also said that they haԁ to
put in some physical phуѕical eхercise and a manage οver dіet progгam to drop fat from the abdomen.


Feel free to visit my web blog; dlgsoftware.net

Anonyme a dit…

In the subsequent article viewers are heading to study more
about this merchandise. The company supplies fantastic and pretty courteous aid.


Also visit my page :: auto scanners