mardi 14 août 2007

Lucien Hibbert mathématicien et homme politique haïtien

Amies et amis internautes,

Il ne s'agit pas ici de résumer la biographie de Monsieur Lucien Hibbert, car je ne dispose pas d'assez d'informations pour pouvoir le faire. Mais certains faits le concernant seront rappelés.

Monsieur Lucien Hibbert a été Ministre des finances sous Sténio Vincent, dans deux cabinets: juillet 1932 à février 1934, puis de mars 1934 à mai 1934. Il fut ensuite Ministre des affaires étrangères sous Vincent du 24 décembre 1934 à une certaine date qui se situa vraisemblablement en 1935.

Par la suite, il séjourna à Paris, France, pendant un certain temps, disons vraisemblablement, durant la deuxième moitié des années 30 jusqu'au début des années 40. Là, il poursuivit activement des études et des recherches très poussées en mathématiques au niveau du troisième cycle.

À la séance du 26 mai 1937 de la Société Mathémathiques de France (S.M.F.) présidée par M. Pérès, Lucien Hibbert fut présenté par deux mathématiciens français, MM. Montel et Valiron. Il fut, ce jour-là, élu membre de cette société savante à l'unanimité.

Par la suite, en plusieurs occasions, M. Hibbert présenta aux séances de la S.M.F. des communications traitant de mathématiques. En 1938, la S.M.F. publia dans son Bulletin, un document qui constitue la thèse de doctorat de Lucien Hibbert:

"Univalence et automorphie pour les polynômes et les fonctions entières", Bulletin de la Société Mathématique de France, 66 (1938), p. 81-154.

On peut déduire de là que la soutenance de cette thèse eut lieu à Paris, vers 1937-1938.

Quand j'étais étudiant à la FDS (1970-1974), je me souviens qu'un étudiant (Pierre-Marie Boisson) nous avait montré un exemplaire de la thèse d'Hibbert, exemplaire qui appartenait au père de l'étudiant, un ingénieur.

En 1941, le Dr. Hibbert publia dans le Bulletin de la S.M.F. un article dans lequel il analysait une théorie mathématique relative à l'Économie:

"Les équations du problème des fluctuations économiques et de l'interdépendance des marchés, d'après M. B. Chait", Bulletin de la Société Mathématique de France, 69 (1941), p. 1-22.

Sous la présidence d'Élie Lescot (1941-1946), furent créées l'Université d'Haïti (décret-loi du 27 décembre 1944) et la Faculté des Sciences (décret-loi du 21 août 1945). Le 31 août 1945, un Arrêté Présidentiel affilia à l'Université d'Haïti, par l'intermédiaire de la Faculté des Sciences, l'École des Sciences Appliquées (elle-même créée en 1902). Le Dr. Lucien Hibbert fut, sauf erreur de ma part, le premier Doyen de cette première Faculté des Sciences. Il enseigna la Mécanique rationnelle et la Statistique mathématique à la Faculté des Sciences, donc à l'E.S.A. puis à l'École Polytechnique d'Haïti (E.P.H.); c'était le nouveau nom que prit l'E.S.A. (décret-loi du 11 septembre 1947 sous le Président Dumarsais Estimé).

Le Dr. Hibbert fit un nouveau saut en politique sous la présidence de Paul Magloire. En effet, on le retrouva encore Ministre des finances d'avril 1953 à juillet 1954.

La vie et l'oeuvre de cet homme politique et homme de sciences haïtien méritent d'être mieux connues.

À la première page du blog, colonne de droite, on trouvera deux liens sous la rublique "Thèses et articles scientifiques" qui conduisent aux deux documents qu'il publia dans le Bulletin de la S.M.F. : avis aux intéressés. En cliquant sur l'un des liens, une page apparaîtra; vous y cliquerez, par exemple, sur "pdf" pour pouvoir consulter le document désiré.

Dr. Pierre Montès
14 août 2007

1 commentaire:

Joel a dit…

Quel important rappel,Lucien Hibert fut un brillant mathematicien/diplomate,il a termine sa carriere a la banque mondiale representant Haiti.D'apres un ancien professeur de communication politique, il fut l'un des rares haitiens ayant marque indelebilement son passage dans cette institution internationale, plus precisement a la section des mathematiques, a partir de ses apports scientifiques et techniques.
Je vous invite a approfondir vos recherches sur cet homme de grandes valeurs,dans la mesure que vous pouvez.