jeudi 8 novembre 2007

Maisons en sac de terre/Earthbag houses

L'utilisation des sacs de sable (ou de terre) comme matériau de construction est très ancienne.
Elle est très utilisée en génie militaire. Une construction en terre bien conçue et bien exécutée peut être un véritable «bunker».
Mais à mon avis, il reste à étudier la résistance des stuctures en sacs de terre que l'on doit faire travailler essentiellement en compression (on évitera la traction, la flexion et la torsion). Il faut mentionner que les sacs sont posés par rangées horizontales comme des blocs de ciment; aucun mortier n'est utilisé entre les sacs, mais pour empêcher le glissement d'une rangée de sacs sur l'autre, une grille en fil de fer barbelé est placée horizontalement entre deux rangées de sacs successives.

Depuis quelques temps un certain engouement surgit un peu partout sur la planète pour les maisons en sacs de terre (earthbag house).

Il faut mentionner ici que la terre utilisée n'est pas nécessairement du sable. Le sable est un ensemble de grains de sol dont le diamètre varie de 4.74 mm à 0.074mm (la plus petite taille visible à l'oeil nu); les grains de sol invisibles à l'oeil forment les sols fins (les fines) et peuvent être soit du silt (ou limon), soit de l'argile, soit une combinaison des deux. La terre utilisée dans les sacs (earthbags) devrait contenir un certain pourcentage de grains fins pour que le mélange de grains ainsi obtenu ait un peu de cohésion; en d'autres termes, les grains fins contenus dans "la terre" joueront le rôle de ciment (un peu).

Cette technique me semble très prometteuse. Elle pourrait être facilement utilisée en Haïti sur une assez grande échelle, car le coût peut être inférieur à celui d'une maison en bloc de ciment.
Elle pourrait être utilisée partout à travers le pays. Les maisons en sacs de terre pourraient donc pousser comme des champignons dans toutes les sections communales de la République. Et dans ce domaine, les membres de la diapora pourrait facilement aider leurs familles et leurs amis restés en Haïti à se bâtir de belles et spacieuses maisons en sac de terre. En outre, en utilisant avantageusement l'énergie solaire, ces maisons pourraient être dotées de courant électrique pour éclairage et cuisson. Dans ces conditions, le charbon de bois ne serait plus nécessaire et l'État pourrait avoir du succès dans l'interdiction de couper les arbres.

Ci-dessous, vous trouverez quelques liens pour en savoir davantage. Il existe une littérature abondante sur ce sujet (Web et livres).

J'ai découvert ce sujet par hasard cet été en consultant un article sur Guy Philippe écrit par la très charmante et très brillante américaine Miss Portia Mills qui travaillait dans le Sud d'Haïti au Pwojè Espwa (orphelinat) du frère Marc Boisvert:
//
http://insidetheframe.blogspot.com/
//
Mais je connaissais très bien déjà l'usage que font les ingénieurs militaires de ce matériau.

_________________________________________
Quelques références:
//
Une maison en sacs de terre construite dans le Sud d'Haïti, près des Cayes (1)
http://pwojeespwa.blogspot.com/search/label/Earth%20bag%20house
//
Commentaires d'une internautes sur la maison en terre précédente (2)
http://livingdominica.blogspot.com/2007/08/earthbag-house-in-haiti.html
//
La maison en sacs de terre d'Alison Kennedy aux États-Unis
http://www.okokok.org/cs-alison.php
//
Quelques informations utiles sur les maisons en sacs de terre
http://www.greenhomebuilding.com/earthbag.htm
//
http://www.karacadir.com/specialprojects.html
//
L'inventeur de la technique: un architecte américain d'origine iranienne: Nader Khalili (1)
http://www.calearth.org/khalili.htm
//
Nader Khalili (2)
http://en.wikipedia.org/wiki/Nader_Khalili
//

1 commentaire:

Portia a dit…

Merci. Those are some serious compliments! I hope I can live up to them!

p